De Neandertal au supramental

J’aime l’histoire des premiers hommes et j’ai une affection toute particulière pour l’homme de Neandertal. Depuis toujours. Sans savoir pourquoi. Aujourd’hui, je comprends mieux cet intérêt étayé par les récentes découvertes archéologiques sur cette espèce disparue.

En effet, on découvre toute une série d’éléments qui font de Neandertal une espèce résolument extraordinaire. Coupable de délit de sale gueule, on lui a collé une image de gros phallocrate affublé d’un gourdin et tirant sa femelle par les cheveux. Tiens, l’évolutionnisme et Sapiens sont  passés par là.

Cependant, il serait bon de rappeler les atouts qui règnent chez cette espèce.   En effet, l’on n’a pas retrouvé de site où Neandertal s’entretue, aucune trace d’activité guerrière. Des tabous étaient mis en place concernant le meurtre, les armes et même la mise à mort de certains animaux. Les femelles portantes n’étaient pas tuées. Neandertal était un nomade pacifique doté d’une puissance physique remarquable et qui prélevait sur la nature ce dont il avait besoin. On ne peut pas en dire autant de Sapiens.

Une chose est claire : la violence primordiale des  premiers hommes qui ont parcouru cette planète est un fantasme. La guerre n’est pas dans notre Adn. Elle est venue suite à des circonstances extérieures.

Alors me direz-vous : « Mais qu’est ce que l’homme de Neandertal vient foutre au milieu du supramental de Sapiens ? » Et bien tout simplement, chez l’un comme chez l’autre sont absentes les idées de pouvoir, de domination et de compétition.

Les temps changent : le passé comme le futur. Ce que l’on croyait hier n’est plus aujourd’hui. Autant en science humaines que dans le supramental, il n’y a pas de vérité mais on se sait plus proche aujourd’hui d’une certaine réalité.

Et si maintenant, je vous disais que dans notre code génétique, nous possédons 2% des gènes de cet illustre prédécesseur.

NON !!!  Nous ne sommes pas tous dévorés par les forces astrales! Nous ne désirons pas tous devenir des monstres de pouvoir jamais rassasiés et toujours avides des putains de l’âme!

L’esprit s’est chargé de nous instiller une toute petite parcelle de ces premiers hommes. Rassurez-vous, ce n’est pas un souvenir, c’est cette part de nous qui sommeille et l’esprit, dans son intelligence, s’est occupé de laisser des traces de sa présence car oui, il avait la capacité de descendre dans la matière en se passant des formes de l’âme. Tout au moins au début.

Il a laissé au travers de ses expériences buissonnantes, cette forme qui constitue notre corps physique et dans lequel certaines de ses qualités sont encore bien présentes quoique ignorées par souci de croyance ! Et quelle beauté, quelle complexité !

Alors, plutôt que de se penser comme une espèce prédatrice dévorée par les démons de son âme, des ses incarnations successives et dont il faut absolument se débarrasser, plutôt que de porter une culpabilité illusoire sur les actes destructeurs et involutifs de notre espèce, plutôt que de se voir comme l’espèce qui règne en maître sur tout ce qui vit, a vécu et vivra sur Terre, si enfin nous pouvions envisager ce 2% ainsi que toutes les inconnues qui président à notre création.

Nous sommes chargés, aujourd’hui de faire naître une nouvelle espèce, identique encore dans ses formes à l’ancienne mais souveraine dans sa conscience, sans plus avoir peur d’être repoussés aux frontières de la folie, aux portes de l’exclusion et au gouffre de la perdition.

Nous sommes plus forts à présent, conscients des forces qui régissent encore pour un temps ce monde mais qui ne sont pas à l’origine de la création humaine.

Et, s’il est une chose à garder de l’homme de Neandertal, c’est le respect de toutes les choses qui vivent. Respect porté à présent par une parole qui sait. Respect qui dans le langage de l’esprit s’appelle l’amour.

2 commentaires sur « De Neandertal au supramental »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :