La vibration réelle

La vibration est une onde d’énergie pure ou diffractée qui régit toutes les structures du vivant. La vibration met en mouvement la matière, d’une manière perceptible ou imperceptible.

Elle n’est ni bonne, ni mauvaise, elle est un flux d’informations. Chaque jour, dans notre vie, nous sommes soumis à toutes sortes d’informations desquelles émane une vibration. La vibration, dans ce sens pourrait être considérée comme l’influence que l’énergie a sur nous. En effet, une même information peut avoir une vibration, une influence, un impact différents selon qu’elle s’adresse à une personne ou à une autre. Par exemple, une personne qui est beaucoup dans son émotionnel, trouvera touchant de voir un homme ou une femme se mettre en scène avec des animaux sauvages sur les réseaux sociaux. Pour elle, cette personne passe un message qui dit : « Regardez, je m’occupe de ces animaux qui sont maltraités et en retour, ils m’aiment. »   Une autre personne dont le champ vibratoire sera différent pourra trouver cela extrêmement dominateur, narcissique et sans respect pour l’animal en question, car apprivoisé, il a perdu les attributs de ce qui faisaient sa nature. L’animal a été dénaturé.

En conséquence, dans une même information, il y a la vibration de l’amour pour certains et pour d’autres celle de la domination.

Cependant, plus l’être humain devient conscient de lui-même, en d’autres termes, plus il prend conscience des influences extérieures, plus son champ vibratoire devient incisif, c’est-à-dire qu’il voit au-delà de ce que l’information lui présente parce qu’il a développé une intelligence qui consiste à ne plus accepter le jeu des connaissances acquises mais à savoir de et par lui-même.

Si l’on reprend l’exemple de l’animal sauvage, en quoi est-ce intelligent de l’apprivoiser pour le sauver ? Où est le respect de l’intégrité de l’animal qui s’est incarné dans le sauvage ? Et si on continue plus loin, qu’en est-il de ma vie ? Moi, en tant que femme, combien de fois ai-je mis ma nature profonde au placard pour satisfaire les désirs de mon mari, de mes enfants ? Comment puis-je leur enseigner ou revendiquer ce respect si moi-même je ne me respecte pas ?

On pourrait continuer à illustrer ce phénomène pendant de longues heures, en choisissant d’autres exemples et, à chaque fois, en ressentant l’intelligence ou pas de l’information qui passe au travers de nos pensées, de nos actes, de nos comportements.

Cela est le début d’une vibration qui est réelle, c’est-à-dire qu’on se positionne en tant que récepteur objectif de l’information. Du coup, l’information n’apparaît plus pour ce qu’elle est sensée représenter, elle apparaît pour expliciter quelque chose de plus large.

Certaines informations peuvent déposer en nous une vibration magnétique qu’on aura tendance à trouver absolument extraordinaire. Il faut se méfier de tout type d’informations qui possède ce genre de vibration également car leur but est de réduire notre capacité à rester objectif, à être observateur.

Tout mouvement qui induit une réaction émotive ou de fascination sont à bannir, pour la personne qui veut définir son propre champ vibratoire. En effet, ce type de vibration réduit l’espace de notre discernement en nous envoyant des vagues d’énergie qui donnent l’impression, dans un premier temps, de nous nourrir mais dont le résultat est de nous vider de toute volonté et de nous faire douter du malaise qu’on peut ressentir à leur contact.

Plutôt que de se demander si la vibration est positive ou négative, il s’agit d’aller la ressentir dans son corps. Et si on n’arrive pas à ressentir cela dans son corps, on peut s’intéresser à des techniques qui visent à ce développement.

Il y aurait beaucoup de choses à dire encore concernant la vibration mais ce qu’il faut retenir pour aujourd’hui, c’est qu’une vibration  ajustée est une vibration créative. On pourrait imaginer une graine qu’on choisit de semer en soi et qui donnerait, petit à petit, des bourgeons, puis des fleurs qui ensuite donneraient un terreau fertile qui attirerait d’autres graines, etc. Le processus est sans fin…  

Une vibration créative est donc une vibration que la personne aura définie dans son champ comme porteuse de volonté, d’intelligence et d’amour.

Est-ce que cette vibration m’est imposée ? Que ce soit par la culture, la société, la famille, les amis, par mes croyances ?

Est-ce que cette vibration est intelligente ? Est-ce qu’elle résiste aux questions que je lui pose ?

Est-ce que cette vibration est porteuse d’amour ? Est-ce qu’elle respecte l’intégrité de chaque partie en présence ?

Voilà peut-être quelques éléments à prendre en considération pour commencer à parler de vibration réelle.

Vers l’amour intégral

On parle d’amour sous toutes ses formes et à toutes les sauces. C’est le sujet par excellence, ce subtil héros qui se cache dans les bois de notre inconscience, de notre ignorance. Amour à la fois sexuel, filial, fraternel, familial, spirituel. Décliné dans toutes les couleurs du spectre de la lumière,  il continue à s’amuser de nous et à se colorer de ses diverses conceptions sous l’égide de connaissances, de définitions, de formules, de dogmes  de paroles sans fin, plus vaines les unes que les autres à nous faire saisir ce qu’il est en réalité. Et dans le ciel, ce petit sacripant de Cupidon, continue de s’amuser à lancer ses flèches, illusions réflexives du Programme en variation mineure.

Pour l’accord majeur, il faudra passer et repasser par ces variations déclinées, à ce que l’on pourrait croire, à l’infini et auto-satisfaites de se croire intelligentes mais il viendra un temps où on les effacera de notre psyché, las de ce mystère incompréhensible et insaisissable.

Mystère ou fumisterie, à chacun de faire son choix.

Qu’on le considère conditionnel ou inconditionnel, parfait ou plus que parfait, présent, futur ou subjectif, il n’en demeure pas moins qu’aucun de ces qualificatifs ne portent en lui la vertu du savoir.

L’amour ne se parle pas, ne se définit pas, n’est ni rose, ni rouge, ni incroyable, ni souffrant.

Toutes ces croyances sont des balivernes juste assez intéressantes pour tromper un auditoire avide de sensations fortes.

Exit les hormones qui s’enflamment pour mieux s’éteindre, exit les relations sexuelles qui nous font grimper aux rideaux à défaut de grimper au ciel, exit la pureté de cette mélasse onctueuse qui a tourné à l’aigre faute à l’autre, exit les grands discours sur la puissance de l’amour afin d’asservir des masses affamées de se goinfrer à la main du maître, du guide, de celui qui n’a pas assez de force pour s’aimer par lui-même et de lui-même.

Entrons plutôt dans une ère où progressivement, nous casserons les miroirs de mensonge, de malheur, de souffrance et d’incompréhension avec l’exigence de se relever à soi, de nettoyer toutes ces formes-pensées qui nous polluent depuis si longtemps.

Sans que cela soit un choix. Jamais. Il ne suffit plus de vouloir pour pouvoir.

Non, cet amour-là ne se pointe pas sous une forme. Il arrive avec une violence qui fait pâlir de jalousie le chien des Enfers. Il nous met à sang, ruine nos espoirs comme autant de vents contraires. Il se nimbe de solitude, de glace et de folie. Il détruit chacune de nos certitudes et nous emmène de gré ou de force vers les monstres cachés dans le placard. Il fait resurgir les démons les plus intimes, alliés de l’âme afin de les brûler, de les anéantir sous un feu allumé par la conscience de notre esprit.

Ce feu, la lumière qui descend sans aucune coloration aucune, vide et pleine, froide et chaude, celle qui est au-delà des complémentaires, impossible à définir, transforme progressivement chacune de nos structures sur tous les plans de la conscience et devient information instantanée, créatrice et vibrante. L’extérieur n’est plus nécessaire pour valider cette puissance à laquelle nous aspirons tous puisqu’elle est intégrale et ne dépend donc plus de ce qui se trouve en amont ou en aval de nous. La lumière de l’esprit originel est le savoir par lequel nous devrons tous passer afin d’évoluer vers un autre plan de conscience qui ne se vivra plus dans la complémentarité des opposés mais qui, par sa nature fera vibrer le cœur de l’humanité à une hauteur et une profondeur encore inimaginables pour notre plan de réalité actuel. De cette fusion, naîtront de nouveaux principes créateurs, réalisés grâce à notre propre alliance interne.

De cette fusion naîtront les nouveaux êtres humains et, c’est seulement à partir de là, que l’on pourra peut-être commencer à chuchoter que l’âge d’Homo sapiens est arrivé.

Présentation du blog

Bienvenue sur « Le feu de l’esprit », blog dédié à l’étude de la conscience supramentale. Ici point de ronflonflon dogmatique sur les aspects de cette conscience dont les principes théoriques ont déjà été traités mais plutôt un éventail de sujets reliés pour la plupart à la vie quotidienne et qui seront abordés sous le feu de cette conscience. Dans ce blog, le supramental nous servira de base de travail mais ne constituera en aucun cas une finalité. C’est un début, tout simplement. Ici, point de vérité à défendre, juste quelques pistes proposées selon la sensibilité et l’expérience qui animent son auteur. A chacun d’utiliser son propre discernement à la lecture des textes qui seront proposés. En vous souhaitant de belles aventures dans mon univers.

Isabelle

Présentation personnelle

Née pédagogue, j’ai toujours été orientée vers les perceptions supra-liminales et le besoin d’en faire bénéficier l’humanité. Actuellement formatrice d’adultes, j’ai exercé comme praticienne chamanique pendant quelques années.

Ces derniers temps par contre, je me sens inexorablement catapultée dans le supramental, une expérience que je ne souhaiterais certainement pas ni à mes meilleurs amis, ni à mes pires ennemis.

Et pour mieux survivre au processus et me canaliser à travers ces énergies folles qui cherchent à vous avaler, j’ai compris que je devais exercer ma puissance et me manifester dans ma vibration réelle, plus particulièrement dans la créativité qui en découle.

Je vous fais donc partager mes nouveaux textes, confiante que vous y trouverez des informations enrichissantes pour votre propre processus.